lun.

15

juil.

2013

Tour de France : dans le Ventoux, Froome aurait joué avec Armstrong et Pantani

Radar. Antoine Vayer, ex-entraîneur de l'équipe Festina, décrypte pour "Le Monde" les performances des coureurs lors du centième Tour de France.

Chris FROOME - REUTERS- Jean Paul PELISSIER
Chris FROOME - REUTERS- Jean Paul PELISSIER

Le Monde.fr |  • Mis à jour le 

Le Tour a donc le vent dans le dos. Mercredi 10 juillet, seul lors du contre-la-montre de 32 kilomètres, Chris Froome a roulé à 54,25 km/h de moyenne, presque aussi vite que la formation Argos, neuf coureurs se relayant, lors du contre-la-montre par équipes de Nice, sur 25 kilomètres. Froome est proche d'être le "meilleur rouleur de tous les temps".

 

Lire la suite 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Lub (mardi, 16 juillet 2013 09:50)

    Bonjour, je me posais une question : dans le Ventoux, Froome a nettement levé le pied après avoir rejoint Quintana, visiblement sur les conseils de son encadrement. Est que vous pensez que cela aurait pu avoir pour but de paraitre moins suspect et cela a t'il joué sur la puissance qui a été calculée ?

  • #2

    Ibhayme (mardi, 16 juillet 2013 17:02)

    http://www.lexpress.fr/actualite/sport/tour-de-france-2013-l-estimation-des-watts-c-est-de-l-enfumage_1266762.html

  • #3

    Lub (mercredi, 17 juillet 2013 11:49)

    Et pourtant il me semble que les comparaisons entre les données collectées avec le SMR et le calcul ont montré de faibles écarts, bien moindre que les 6 à 14 % annoncés par Grégoire Millet quand les données du SMR étaient disponibles. Il me semble que la marge d'erreur est de moins de 2%. Cf l’expérience menée avec Jeremy Roy. Que Froome publie ses données et alors on pourra voir. Mais il semble très peu enclin pour ce faire. Pourquoi donc ?

Skins