sam.

20

juil.

2013

Pour tout comprendre sur le calcul des watts

Le Monde.fr |  • Mis à jour le 

Antoine Vayer, ex-entraîneur de l'équipe Festina, décrypte pour "Le Monde" les performances des coureurs lors du centième Tour de France. Il explique ici sa méthode. 

La photo finish du sprint de la douzième étape, remportée par l'Allemand Marcel Kittel, le 11 juillet à Tours. | AFP/-

En 2000, nous avons créé avec Frédéric Portoleau, ingénieur en mécanique des fluides, une méthode du calcul indirect de la puissance développée (en watts) par les coureurs. Elle permet de comparer leurs performances en "watts-étalons" (rapporté à un coureur "étalon" de 78 kg avec le poids de son vélo). Cette méthode s'est affinée 

 

Lire la suite 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Vincent (dimanche, 18 août 2013 22:31)

    Bonjour,
    ayant un passé de cycliste amateur, j'ai lu avec intérêt votre magazine en étant déjà persuadé du dopage qui règne au sein du peloton (s).
    Sur quelle base avez vous déterminez les limites de puissance(suspect) ?
    Ce n'est pas tant la puissance qui m'impressionne mais plutôt la répétition des exploits sans défaillance.

Skins